Je vous avais promis de parler de mes vacances ! Cette année encore, tout s’est bien goupillé et j’ai pu partir une semaine avec chéri au Pays Basque. Autant vous dire que c’était vraiment chouette et que je suis revenue avec plein de souvenirs (gustatifs entre autres).

 Penchons nous sur la première ville que j’ai visité…Bilbao, en Espagne ! 

alicedebarge_3

Ce que j’ai aimé à Bilbao :

J’ai aimé le côté « ancienne ville industrielle re-dynamisée ». Malgré sa réputation d’ancienne friche industrielle, le paysage de la ville est étudié et très agréable, il y a même une vieille ville et je ne m’attendais pas à ce qu’il y ai autant de beaux bâtiments. 

DSC_2141 copie

 J’ai aimé les pintxos ! Quelle gourmande… Et oui mais sachez que ces tapas version Pays Basque sont juste une tuerie (enfin presque partout, j’en ai aussi gouté des moyens).

J’ai aimé l’aspect « cheap » de la vie… Tout était très peu couteux et ça fait du bien ! Par exemple, 2 verres de vin et 2 pintxos (2 grosse tartines avec de la tomate écrasée et une tranche jambon serrano) nous sont revenus à 7 euros. En France, c’est le prix d’un verre de vin et demi !

DSC_2146 

J’ai aimé le fait que la ville ne soit pas « busy ». Pour tout vous dire, nous avons été étonnés de voir qu’il n’y avait pas grand monde dans les rues et que Bilbao ne soit pas sur-fréquentée. Après avoir fait Barcelone, Paris, Amsterdam ou il y a toujours du monde, nous étions agréablement surpris. 

DSC_2156

 J’ai aimé le musée Guggenheim. Ce grand musée est l’attraction principale de Bilbao, et là aussi nous avons été surpris de ne pas devoir faire une queue de 2 heures, car il n’y en avait pas. Nous avons pris l’audioguide qui vaut vraiment le coût, surtout pour vous éclairer sur l’architecture même du bâtiment.

araignée louise bourgeoisDSC_2160

J’ai aimé l’exposition sur Braque, qui nous a démontré que ce peintre cubiste n’était pas le suiveur de Picasso, mais qu’il a contribué à la création du mouvement au même titre que l’artiste espagnol. Une mise en avant intelligente, passant des débuts de l’artiste à l’évolution de son cubisme, avec en plus une salle spéciale sur sa contribution au monde du spectacle (décors de théâtre, costumes).

 croquis braque

Alice